45% Oaï Spirit !

30 oct

Amie, Ami,

T’as vu, je t’avais promis des niouzes bientôt, et, pour le coup, je ne traîne pas !

Bon, il faut avouer que je fais partie de cette catégorie de privilégiés qui bénéficient de vacances scolaires indues et interminables, alors même qu’ils ne fichent rien dans leurs classes, vu qu’on sait très bien que c’est si facile et peinard de gérer nos enfants (tout le monde peut le faire, hein ?!) en échange d’un salaire mirobolant (limite indécent vu le peu de boulot qu’ils font, ma ptite dame…). Franchement…

Ceci étant, mon statut de honteux privilégié me permet de trouver deux minutes pour T’écrire dès à présent un petit mot pour te narrer l’OPEN REPET d’hier soir, et même (c’est fête !) te glisser quelques images issues du téléphone de ma douce, vu qu’on avait oublié de charger les deux appareils photos officiels du Oaï, et qu’il est désormais tout à fait normal et pertinent de faire des photos avec un téléphone, de lire un livre sur un ordi, de préparer le repas avec une tondeuse à gazon, laver la voiture (hérésie environnementale, soit-dit en passant) avec une tablette tactile et surveiller ses gamins avec un robinet de douche. D’ici qu’on puisse assurer sa baraque chez Carrefour ou acheter des clopes chez son poissonnier… Je m’emporte, mais bon…

Donc, hier soir, environ 45% de tes tambourinaïres préférés se sont retrouvés dans leur (splendide) local pour partager une répétition sans prétention, prétexte surtout à se rencontrer pour de bon et transpirer en chœur. Contrat rempli pour 36 Oaïeurs très concentrés, sérieux, studieux dans l’effort, courageux dans les apprentissages, bien rangés et disciplinés… Tu verras sur les photos, c’est limite militaire, le truc, là.

Belle soirée, entamée par un Apér’Oaï tout timide qui avait des allures de rentrée scolaire dans une nouvelle école, une première étape d’affectation des gros instrus, quelques infos avant de tapoter, et plongeon dans le grand bain, sans la bouée mais avec les brassards MICKEY qui allaient bien (Merci aux Anciens d’avoir rempli votre rôle pour vos Nouveaux camarades de jeu !). Des trucs connus, des machins tordus, des exercices qui s’enflamment, du moove, de la choré, de l’énergie, de la technique… Le Oaï, quoi.

Après l’effort, bonne papote (décomplexée) pour redescendre un brin (et choper une petite pneumonie en buvant un coup en sueur), avec même une nappe sonore très « brazil »… Grrr, je m’ai bien régalé.

On se refait la même Mardi prochain, en mode Open, vu que la répèt du Mercredi se voit remplacée par l’incontournable AG de notre chère association.

Je vais boucler ma présentation powerpoint et repasser mon costard, dis donc.

Je Te raconterai.

La bise, Ami(e).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Chiricahua’s sunshine…

29 oct

Amie, Ami (comme disaient les deux flics du temps où j’avais encore la télé…),

J’ai dépoussiéré mon clavier, retiré les toiles d’araignée de mon écran d’ordi, soufflé les miettes de vieux sandwich de mon tapis souris… et me lance donc dans la rédaction appliquée et adroite d’un petit billet (doux comme un plaid en alcantara) à ton intention.

J’ai réalisé, dans un (court mais intense… mais court) moment de lucidité et de répit, que ta tribu percutonifiante favorite ne t’avait pas donné de niouzes depuis… pfiou… une éternité !

Toutes mes confuses, Ami(e), mais je t’avoue que la rentrée est toujours une période riche, intensive, « multiactive » (j’invente des mots qui pourraient éventuellement faire le bonheur de publicitaires en cosmétiques en manque d’inspiration pour leur dernière crème de jour aux enzymes de graines amazoniennes qui vous lifte le front comme par magie. Merci, c’est cadeau) (Ah, on m’informe dans mon oreillette que « multiactive » existe déjà… Et « poly-énergétisante », ça te défrise, là ? non, mais.).

Mais de quoi te parlais-je ? Attends, je me relis…

 A y est.

La rentrée, la reprise, le début de saison, quel bimestre bien rempli, entre la rentrée scolaire (et les « nouveaux Arytmiques scolaires » supposés faire le bien de nos chérubins, mais qui s’emploient surtout à mettre un binz pas possible mais tellement prévisible dans les familles, les écoles, les communes, et le principe d’égalité de l’éducation publique… ), la vie de famille (un brin plus orchestrée et minutée que pendant les vacances d’été) et, évidemment, le retour du Oaï dans son local, laissé aux souris et autres insectes campagnards pendant la trêve d’août.

Tu le sais, on a repris depuis belle lurette les répétitions, avec la bonne cinquantaine de vieux briscards du 100%, et nous avons accueilli en notre sein (coquins…) une (grosse) trentaine de petits nouveaux !

Juste pour que Tu saches : ils envoient déjà le pâté, les nouveaux, avec 4 morceaux en poche, et plein de trucs et de machins que leur Chef (vénéré) leur enfonce impitoyablement dans le cervelet à chaque session du mardi soir… aidé en cela par un Thomtom survolté, et une brochette de Oaïeurs (venus torturer les petits bleus sous prétexte d’accompagner un pote, un enfant ou d’avoir un truc à faire au local… mon oeil !).

Histoire que toute la tribu commence à tisser des liens (t’as repéré l’écho avec les araignées du début ? Et comment que je suis trop raccord avec la fête gauloise ré-importée des USA qui se profile dans les jours prochains… Grrr… Je m’aime), ce soir, c’est OPEN REPET (prononcer « hopeune répaite »), qui rassemblera au local tous les Oaïeurs qui sont dans le coin (du vieillard grisonnant avec son sifflet au petit jeune à peine duveteux, de la sage lionne qui prépare sa 300ème sortie publique à la fraîche brebis qui jure tous ses dieux qu’elle ne se montrera jamais devant des gens…). Bref, on se la salade tous ensemble, à partir de 19h30 (vu que l’Apér’Oaï s’impose), avec papote, chips, grands moments de solitude, transpiraçao, rigolaçao, et affectaçao des instruments (que je vais pouvoir accorder à la perfection).

Je Te raconterai !

A vite (pour une fois !). Tu nous manques, toi aussi.

ps: dédicace à nos camarades de SAMBASTONE, ZOOKASAMBA et SAMBAOLA… T’inquiète, ils savent pourquoi !

ps2: Tu as besoin d’un coup de pouce pour piger le titre ?!  été indien, courgette ! Tu as perdu le rythme, ou bien ?

Oaï Sambastone et Thermomix

Bestial !

3 sept

Amie, Ami,

ta tribu percussive préférée s’en est allée mettre son Oaï à la Grande Motte, dans le cadre du Carnaval d’Eté 2014… 3 jours de fête, parmi une foule de troupes, artistes et compagnies tous plus exceptionnels les uns que les autres, et au cœur (tout près, tout contre) d’un public immensément nombreux et furieusement sympathique !

Une organisation aux petits soins (Ville et Office de Tourisme, avec dédicace particulière à Nancy, Sophie, Jérôme… ), un accueil top du top (biz à toute l’équipe des Cyclades), des copains percutoniques à 200% (clin d’oeil à l’Ami Renaud da percussao, Andiara et toute la troupe d’OBA BRASIL, Samba Résille au Chef noceur… et tous les autres acteurs de ce fantastique évènement), et un Oaï en grande forme pour cette reprise sonoritruante. Pas beaucoup dormi, beaucoup dégusté les spécialités locales (par litres…), beaucoup joué, tapé, souri, posé (pour les photos de fans, avec ou sans Yorkshire !), rigolé, vibré, sauté, transpiré, couru. Puissant, bestial, efficace… le 100% Oaï Spirit qui me ravit et nous promet une belle saison de gros son (technicalement bon, comme on dit… ??!).

Triple dose de Oaï, avec une patate entière et imperturbable, malgré la chaleur, les aléas de défilé.. et le manque cruel de sommeil. Chapeau bas et merci plein, les Oaïeurs.

Ce soir, mercredi, c’est répèt pour les Oaïeurs, avec discours de rentrée et proposition de pistes pour le projet 2014/2015, come-back, apér’Oaï (évidemment) et tapote studieuse. C’est reparti pour de bon !

Mardi prochain, les Nouveaux se jettent à l’eau (je Te raconterai… Yarf, yarf !).

Non, mais, sérieusement, il n’y a plus de place (30 personnes sur la liste d’attente, ça devient déraisonnable, là !).

Je Te la claque (avec relents de Mojito…), et Te dis « à bientôt » !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 599 autres abonnés