Bestial !

3 sept

Amie, Ami,

ta tribu percussive préférée s’en est allée mettre son Oaï à la Grande Motte, dans le cadre du Carnaval d’Eté 2014… 3 jours de fête, parmi une foule de troupes, artistes et compagnies tous plus exceptionnels les uns que les autres, et au cœur (tout près, tout contre) d’un public immensément nombreux et furieusement sympathique !

Une organisation aux petits soins (Ville et Office de Tourisme, avec dédicace particulière à Nancy, Sophie, Jérôme… ), un accueil top du top (biz à toute l’équipe des Cyclades), des copains percutoniques à 200% (clin d’oeil à l’Ami Renaud da percussao, Andiara et toute la troupe d’OBA BRASIL, Samba Résille au Chef noceur… et tous les autres acteurs de ce fantastique évènement), et un Oaï en grande forme pour cette reprise sonoritruante. Pas beaucoup dormi, beaucoup dégusté les spécialités locales (par litres…), beaucoup joué, tapé, souri, posé (pour les photos de fans, avec ou sans Yorkshire !), rigolé, vibré, sauté, transpiré, couru. Puissant, bestial, efficace… le 100% Oaï Spirit qui me ravit et nous promet une belle saison de gros son (technicalement bon, comme on dit… ??!).

Triple dose de Oaï, avec une patate entière et imperturbable, malgré la chaleur, les aléas de défilé.. et le manque cruel de sommeil. Chapeau bas et merci plein, les Oaïeurs.

Ce soir, mercredi, c’est répèt pour les Oaïeurs, avec discours de rentrée et proposition de pistes pour le projet 2014/2015, come-back, apér’Oaï (évidemment) et tapote studieuse. C’est reparti pour de bon !

Mardi prochain, les Nouveaux se jettent à l’eau (je Te raconterai… Yarf, yarf !).

Non, mais, sérieusement, il n’y a plus de place (30 personnes sur la liste d’attente, ça devient déraisonnable, là !).

Je Te la claque (avec relents de Mojito…), et Te dis "à bientôt" !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hop !

27 août

Amie, Ami

Ton calvaire touche à sa fin.

Les insomnies à répétition, les crises de boulimie chipsters-nutella-série américaines en pyj sur ton canapé, l’errance désœuvrée dans les rues désertes et humides de crachin et de larmes, les sautes d’humeur injustifiées qui firent de Toi un(e) Autre qui n’est pas Toi (et qui se néglige un peu, quand même…).

Tout cela ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Ta tribu percussive préférée reprend la route de son local, après cette vraie trêve d’août, et ressort ses instrus avec une impatience palpable (coquines…).

Dès ce soir, les répétitions redémarrent et referont résonner la Oaï House tous les mercredis soirs à venir. Un gros programme attend les oaïeurs, avec des envies créatives et techniques à concrétiser…

Tu le sais, le 100% accueille en outre cette année une nouvelle fournée de Nouveaux, piaffant d’impatience avant leur rentrée (le mardi 9/09). A ce jour, 36 volontaires ont gagné leur ticket d’entrée, et 22 sont en attente d’un (hypothétique) désistement ! Grrr. Le Chef va se régaler avec tout ce sang neuf, timide et sage (et ponctuel en répèt !) pendant… environ un mois. Passé ce délai, ce sera le Oaï, comme on l’aime !

Donc, c’est reparti, avec les crocs et la patate, pour une saison que j’imagine riche et percutonifiante, grâce à tous mes Oaïeurs (rôdés ou tout neufs) adorés !

Histoire de se remettre en jambes sans tarder, le 100% Oaï Spirit participe dès ce week-end au Carnaval d’été de la Grande Motte. Triple dose de Oaï, le vendredi soir, le samedi soir et le dimanche aprèm… C’est dans la rue, sur le quai d’honneur, un peu partout en fait, et c’est gratuit.

Le thème 2014 m’inquiète un peu (mais je n’en montre rien, tout à ma réserve de grand chef solide et rassurant, dans le regard duquel on peut lire une force et une détermination sans faille qui peuvent braver tous les dangers… gros plan sur regard de braise, face caméra, fondu , générique de fin avec musique rock gras… Où en étais-je ?) (Souviens-toi, Amie, Ami, il faut m’interrompre quand je me disperse !)… Le thème de 2014, donc: LE BESTIAIRE FLAMBOYANT ! Oula.

Des compagnies de renom, des spectacles de haute tenue, de la musique, des bêtes (petites et gigantesques), des costumes, une ambiance de feu et un public de folie… ça va être bestial.

Chiche que Tu viens, pour profiter encore un brin de cet air de vacances, d’été, d’apéro en terrasse, de coupe de glace monumentale, de flânerie en bord de mer, et de parfum monoï et coco qui t’enveloppe comme un doux paréo.

Accessoirement, on te pètera les oreilles et on te fera pétiller les yeux (que Tu as si beaux), mais bon, c’est aussi pour ça que Tu viens !

Nous, on y va, pour vivre encore trois jours de Oaï tous ensemble et défroisser nos costumes (et en étrenner d’autres versions… mystère de Chef qui a tricoté pendant les congés…).

La journée va être longue en attendant la répèt de ce soir. Je vais bricoler, pour m’occuper les mains (ça a un super son, les boîtes à outils, en fait…).

Je Te la claque en rythme.

AfficheGM2014

Saltu di pucia…

21 juil

Amie, Ami,

un titre en langue corse pour entamer ce billet (doux et soyeux, comme une crème à la noix de coco et au beurre) destiné (comme disait Guy Marchand) à Te conter brièvement (ne ris pas, tu es désagréable, là) le saut de puce de ta tribu percussive préférée sur l’Île de beauté.

Invités par ses Amis de longue date organisateurs talentueux du Festival PORTO LATINO (dont l’édition 2014 promet de grands et bons moments de musiques… si tu passes par Saint-Florent début août, fonce… mais ne traîne pas, car c’est déjà quasi-complet !), le 100% s’est autorisé une apparition sur le Vieux-Port de Bastia, en ouverture du concert de ses nouveaux Amis de la Sra Tomasa, vendredi dernier.

Inracontable, Tu commences à être rôdé(e).

Que dire, sinon que nous avons déjà envie d’y retourner, plus nombreux, plus longtemps, avec la même patate, les mêmes rires, la même énergie, et retrouver tous ces spectateurs plus que conquis par notre folie douce (et nos mélopées légères et taquines…). Une pure parenthèse de plaisir et bonheur simples, avec délires dans tous les coins, accueil au top du top, furieuse efficacité de tout le troupeau, timings parfaits (sauf pour sortir du parking…), grand soleil, site exceptionnel, et sommeil… inexistant !

On se l’est régalée grave.

Je Te livre quelques photos qui ne traduisent qu’a minima l’intensité de ce séjour… et Te rappelle (ne pleure pas, tu m’indisposes) que le Oaï est désormais en vacances, jusqu’à fin août, et ne montrera plus ses baguettes et ses dorures avant la fin de sa trêve estivale.

Patiente, profite, bronze, sort, rigole, fais des ploufs, rencontre des gens, vis des trucs biens, et retrouve-nous dans quelques temps.

On t’aime, et Tu nous manques déjà.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 599 autres abonnés